Conseils utiles

Syndrome de Piriformis

Pin
Send
Share
Send
Send


Cet article est co-écrit par Jasper Sidhu, DC. Le Dr Sidhu est un chiropraticien de Toronto avec plus de 20 ans d'expérience. Il a obtenu un diplôme du Canadian Memorial College of Chiropractic en 1994, puis a suivi un cours de certification de trois ans en réadaptation.

Le nombre de sources utilisées dans cet article est de 20. Vous trouverez une liste d’entre elles au bas de la page.

Le muscle piriforme est un petit muscle plat de forme triangulaire situé à l’intérieur des fesses. Le syndrome de Piriformis est une maladie neuromusculaire du nerf sciatique, accompagnée de douleurs dans le bassin et les fesses. Bien que la cause de cette maladie ne soit pas toujours claire, on pense qu'elle se développe à la suite d'une irritation ou d'un traumatisme. Pour guérir le syndrome de piriforme, vous devez vous débarrasser de la douleur et de l’inconfort, suivre les recommandations du médecin et faire tout ce qui est en votre pouvoir pour éviter une irritation supplémentaire du muscle piriforme.

Quelle est l'essence du syndrome de piriforme

Le syndrome de Piriformis est une pathologie que les experts attribuent au groupe des neuropathies de compression ischémique. La maladie est causée par une atteinte du tronc du nerf sciatique et du système vasculaire à proximité. Le marqueur principal de la maladie est le spasme et la morphologie altérée des fibres musculaires.

Le muscle apparié est situé dans la région fessière et représente la partie inférieure de l’ouverture sciatique du pelvis. Il a la forme d'une fente et est délimité par un ligament sacro-tubéreux. Le nerf sciatique, le nerf fémoral, le faisceau de nerfs fessiers et génitaux passent à travers l'ouverture du muscle piriforme. Ils ont des capsules fasciales, mais sont soumis à une pression externe.

Une contraction douloureuse du muscle provoque son épaississement, ce qui contribue à réduire le diamètre du trou. Les vaisseaux et les nerfs qui passent dans les fibres musculaires sont pressés contre le système squelettique, ce qui provoque une douleur douloureuse et désagréable.

Raisons de développement

Le syndrome de Piriformis, dont les symptômes sont inconfortables, nécessite une consultation avec un neurologue. Il effectue un examen et un traitement appropriés. Selon le mécanisme de développement, la pathologie peut être à la fois primaire et secondaire.

PrimaireSecondaire
  • hypothermie
  • processus inflammatoire
  • une injection incorrecte
  • tension ou entorse due à une blessure ou à des mouvements brusques,
  • charge musculaire intense sur les athlètes,
  • préservation à long terme de la mauvaise posture, caractérisée par une surcharge asymétrique du groupe des muscles pelviens.
  • lésions de la région lombo-sacrée provoquant une distension, une altération de la fonctionnalité des fibres musculaires ou la formation d'un hématome,
  • la présence d'ostéochondrose,
  • le développement de tumeurs oncologiques,
  • la présence de syndrome pelvien torsadé d'origines diverses,
  • la présence de myosite ossifiante,
  • infections et processus inflammatoires dans le bassin,
  • pathologies gynécologiques,
  • la présence de radiculite,
  • processus inflammatoire dans les organes internes,
  • blessure à la colonne vertébrale
  • rétrécissement des trous dans la vertèbre.

Symptômes du syndrome

Un marqueur majeur de la pathologie est la douleur persistante qui ne cesse pas, même avec un traitement. Les sensations de douleur ont plusieurs mécanismes pathogéniques et se manifestent parallèlement à d'autres signes. La maladie commence par des douleurs dans la région lombaire (lumbalgie) et des douleurs dans le nerf sciatique (sciatique).

La pathologie consiste en plusieurs signes:

  • Local. Ils sont exprimés par l'apparition de crampes musculaires.
  • Neuropathique. Ils sont provoqués par un effet de compression sur le nerf sciatique. Comprend les troubles du mouvement de nature végétative.
  • Vasculaire. Ils sont provoqués par la contraction des vaisseaux sanguins dans les fesses.

La douleur tire et fait mal dans la nature. En marchant, les squats provoquent une exacerbation de la douleur. La réduction des sensations désagréables contribue à un léger développement des jambes en position couchée ou assise. Il est complètement impossible d'éliminer le malaise.

Le syndrome de Piriformis, dont les symptômes et le traitement sont décrits dans cet article, est compliqué par une sciatique.

Les personnes souffrant d'une affection se plaignent de maux de dos à la cuisse, qui sont accompagnés de:

  • sensation de frissons
  • brûlant
  • engourdissement
  • un sentiment rampant.

On se plaint également de douleurs dans la jambe et le pied, qui s'intensifient avec les conditions météorologiques changeantes, la marche et le stress. Les symptômes moteurs devraient inclure la parésie des muscles de la cheville.

Les troubles vasculaires sont une claudication intermittente. De plus, il est provoqué non seulement par la compression des artères, mais aussi par le spasme des petites artères. En plus de la claudication intermittente, le patient peut être dérangé par une sensation de froid dans les orteils, un blanchissement de la peau de la jambe.

Peut-être le développement de manifestations supplémentaires telles que le dysfonctionnement du sphincter de l'urètre et du rectum. Dans ce cas, la miction est accompagnée de pauses et de défécations - de sensations désagréables.

Diagnostics

Le syndrome de Piriformis, les symptômes et le traitement décrits dans cet article nécessitent un diagnostic. Elle doit être réalisée par un professionnel spécialisé, car les signes de pathologie sont déguisés en autres maladies. Pour confirmer, on utilise la palpation des zones douloureuses et des zones proches.

L'article détaille les symptômes et le traitement du syndrome de piriforme.

Habituellement examiné:

  • l'intérieur de la cuisse,
  • articulation du sacrum
  • appareil ligamentaire de la région sacro-épineuse,
  • zone pelvienne
  • muscle piriforme.

Une des méthodes de diagnostic les plus précises est la palpation de la région transrectale. Avec la tension, un muscle fonctionnellement déficient gagne en élasticité. Également utilisé comme diagnostic d'injection de novocaïne, qui est introduite dans l'épaisseur du muscle. Si le patient ressent un soulagement, il y a un spasme clinique.

Les méthodes d'examen supplémentaires impliquent:

Mais le rôle principal dans le diagnostic moderne est attribué aux tests cliniques par des spécialistes.

Recommandations thérapeutiques

Avec une pathologie diagnostiquée, un traitement médicamenteux est prescrit, qui dépend de la cause première de la maladie. Ils contribuent à l'élimination des crampes et aident à retrouver votre style de vie habituel. De plus, des exercices de physiothérapie peuvent être prescrits par un spécialiste.

Une composante obligatoire du traitement est:

  • massage
  • des compresses.
  • procédures physiothérapeutiques.

Parallèlement aux médicaments, des recettes de médecine traditionnelle sont également utilisées.

Exercices de physiothérapie

Des exercices de physiothérapie doivent être effectués régulièrement. Les exercices de gymnastique aident à détendre le muscle piriforme et à activer les muscles voisins. Ils sont sélectionnés individuellement. Il est préférable qu’elles soient effectuées à la maison sous la direction d’un spécialiste.

Il peut toujours aider et suggérer. Avec un entraîneur, l'effet des exercices sera plus fort. Il est possible que le premier cours n'apporte pas de résultats tangibles. Une personne peut se plaindre d'une sensation de brûlure, d'une gêne, ainsi que d'une douleur, mais au bout d'un moment, un effet positif se produit.

Un préalable est une séquence stricte d'exercices:

  1. Allongez-vous sur le dos avec les jambes pliées aux genoux et séparez-les. Poussez un genou avec un mouvement vif de l'autre. La durée de la pression est de 2 secondes.
  2. Allongez-vous avec les épaules collées au sol. Fixez la jambe dans un état redressé, pliez l'autre au genou. Avec la paume opposée à la jambe pliée, appuyez le genou contre le sol à travers le deuxième membre. Il est conseillé de maintenir le corps dans cette position pendant environ 30 secondes. Mouvements similaires à effectuer avec la deuxième jambe.
  3. Allongez-vous sur le dos avec les jambes pliées aux genoux et maintenez-les sur le poids. Cet exercice aide à étirer le muscle piriforme. Le membre affecté doit être projeté sur un membre en bonne santé, saisir la partie fémorale de la jambe d'appui avec vos mains et tirez-la vers vous.
  4. S'asseoir en écartant largement les pieds pour relier les jambes pliées au niveau des genoux. Penchez la main sur le canapé, tirez le second et commencez à le soulever. Avec un coude redressé, le patient pourra redresser le corps. Dans cette phase, les genoux deviennent ouverts.
  5. Prenez un expandeur ou un élastique. Une extrémité de la bande doit être fixée à un support rigide, la seconde extrémité doit être projetée sur le pied par le côté endommagé. Le patient doit se tenir sur le côté du support et surmonter la résistance du ruban, prendre la jambe sur le côté le plus loin possible, sans plier le genou. Le pied doit être remis lentement dans sa position initiale, en limitant la pression de l’extenseur et en déplaçant la charge de l’autre sur le pied.

Les experts recommandent d'effectuer des exercices 3 fois par jour. Pour obtenir un effet maximal, il est conseillé d’abandonner les entraînements de nature différente ou de réduire leur intensité.

Auto massage

Il aide à éliminer les spasmes, à normaliser la circulation sanguine, à restaurer la fonctionnalité musculaire. Le massage peut être effectué indépendamment. Le cours comprend 12 traitements. Répétez c'est recommandé après un mois. Le massage n'implique pas l'utilisation d'appareils spéciaux. Vous aurez besoin d'un tapis qui est étendu sur une surface dure.

Le patient se couche avec la fesse endommagée, détend le muscle et le masse avec le pouce. Il est recommandé de porter une attention particulière aux joints existants et aux zones dans lesquelles la douleur est ressentie.

Les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • Pour permettre l'accès à la majeure partie du muscle, la jambe doit être légèrement pliée pendant le massage.
  • Pour le massage, vous pouvez utiliser une balle de tennis.
  • Le massage est dirigé de haut en bas le long des fibres musculaires.
  • Les mouvements sont lisses et réalisés sans pression.

Si le massage provoque une douleur avec l'inflammation diagnostiquée, vous devez vous limiter à pétrir en cercle dans la zone touchée. Les massages sont effectués toutes les 4 heures.

Médecine populaire

Les remèdes proposés par la médecine traditionnelle visent à enrayer la douleur et l'inflammation. Ils nécessitent une quantité de temps suffisante. L'utilisation concomitante d'un traitement médicamenteux de base améliore l'effet de ce dernier.

Les recettes suivantes sont proposées:

  • Prendre 200 ml d'eau de toilette. Il est mélangé avec 1/2 de teinture d’aubépine, la même quantité de valériane, une double dose de teinture de poivron rouge. Le mélange est infusé pendant une journée. Il devrait être frotté dans le muscle 3 fois par jour. L'outil aide à éliminer la douleur, l'inflammation et les crampes.
  • Les fleurs de viorne, de thym et de calendula sont prises à parts égales. Deux cuillères à soupe de cueillette d'herbes sont versées avec de l'eau bouillante et infusées pendant 1 heure. Boire 1 3 tasses du mélange avant le coucher.
  • La feuille de laurier est mélangée avec des aiguilles de genévrier dans un rapport de 6: 1 et soigneusement triturée en poudre. Ajoutez 12 parties de beurre fondu. Le produit résultant doit être frotté dans la zone douloureuse. En cas d'atteinte nerveuse, cet outil aide à soulager la douleur et à atténuer les tensions dans le système musculaire.

Le syndrome de Piriformis, dont les symptômes et le traitement sont décrits dans cet article, ne devrait pas être éliminé uniquement par des remèdes populaires. Consultation d'un spécialiste requise. La même méthode ne doit pas être utilisée pendant plus d'un mois.

En médecine, des compresses contenant du dimexide, des corticostéroïdes et des anesthésiques sont utilisées. Ils se superposent à la région du sacrum et du fessier pendant une demi-heure.

L'utilisation de compresses est également proposée par la médecine traditionnelle:

  • On prend 200 g de racines de raifort et de radis noir. Les matières premières sont broyées en poudre et mélangées. À la poudre est ajouté 1 cuillère à soupe. l sel, vinaigre et kérosène raffiné. Le mélange est infusé pendant une semaine dans un endroit sombre et frais. Par la suite, il est stocké dans le réfrigérateur. Le produit est appliqué sur de la gaze et sur la zone touchée, recouvert de papier ou de film plastique. Maintient une sensation de légère sensation de brûlure. Il est déconseillé de tenir une compresse pendant une longue période pour éviter les brûlures. La procédure est effectuée le matin et le soir jusqu'à la récupération complète.
  • On prend 50 g de fleurs de marronier que l'on verse avec 500 ml de vinaigre de vin. La gaze est imprégnée d'infusion et appliquée sur la zone touchée la nuit. Une telle compresse peut éliminer la douleur et les crampes.

Des médicaments

Pour arrêter le syndrome, les médicaments des groupes suivants sont utilisés:

  • Antispasmodiques. Ils soulagent les spasmes et empêchent la survenue d’attaques répétées. Les médicaments les plus courants sont ceux contenant de la drotavérine.
  • Myorelaxants. Ils sont utilisés avec un petit effet d'antispasmodique. Les remèdes efficaces sont le Midokalm, le Sirdalud et le Baclofen.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils aident à bloquer le processus inflammatoire, à prévenir la propagation de la pathologie dans les zones voisines, à arrêter la douleur. Souvent, les médicaments sont administrés par voie intramusculaire, ce qui permet un effet plus rapide sur les fibres. Des médicaments tels que le diclofénac, le cétanol, le méloxicam et le voltarène sont populaires. Si les douleurs sont trop intenses, les injections sont complétées par des médicaments analgésiques.
  • Pour la douleur intense est indiqué blocus novocaïne ou lidocaïne. Les muscles impliqués dans le processus pathologique sont infiltrés par des anesthésiques. On utilise souvent des glucocorticostéroïdes à action biphasique pour les blocages. Leur utilisation contribue à réduire l'enflure et à éliminer le processus inflammatoire dans le système musculaire et le nerf sciatique. L'utilisation de médicaments tels que la Novocaïne, la Lidocaïne, l'Eufilline, la Lidase en association avec la Dexaméthasone, l'Hydrocortisone, la Dexazone, Diprospan a un excellent effet analgésique et anti-inflammatoire.
  • Vitamines du groupe B. L'utilisation du médicament Milgamma, ainsi que les préparations Neurorubin, Neurobeks, Neuromultivit, est montrée.

Kinésithérapie pour le traitement du spasme tonique musculaire

Le syndrome de Piriformis, dont les symptômes et le traitement sont décrits dans cet article, est éliminé par la kinésithérapie. La méthode est un type d'exercice thérapeutique. L'exercice aide à restaurer la fonctionnalité du système musculo-squelettique.

A un effet positif:

  • étirement des muscles de la cuisse et des fesses,
  • exercices de bandage élastique
  • fentes
  • squats
  • les hanches
  • se lever d'une position assise sur une jambe,
  • pont
  • soulever la région pelvienne d'une position couchée.

Pour éviter la charge sur le muscle piriforme, les patients doivent exclure les descentes et les montées, les variations brusques de vitesse et les virages serrés. Le point fondamental est le refus d’un long séjour en position assise ou d’une pose asymétrique dans le processus de fabrication.

Procédures physiothérapeutiques

Les procédures physiothérapeutiques aident à éliminer les spasmes musculaires et la douleur.

Les types suivants sont utilisés:

  • Réchauffement UHF,
  • exposition aux ultrasons
  • électrophorèse avec hydrocartisone,
  • application de cire de paraffine,
  • Massage sous vide
  • courants dynamiques
  • phonophorèse
  • amplipulse.

La combinaison de procédures physiothérapeutiques avec des relaxants musculaires, un massage en profondeur de la zone touchée, un ensemble d'exercices thérapeutiques apporte généralement des résultats.

Réflexologie

La réflexologie implique l'utilisation de différentes méthodes.

Parmi eux se trouvent:

  • masser les points actifs du corps,
  • blocus
  • exposition au laser
  • points d'échauffement
  • massage linéaire de précision,
  • points de massage sur l'auricule.

La réflexologie est capable de:

  • réduire les manifestations cliniques de la pathologie,
  • augmenter la durée de la rémission,
  • améliorer la fonctionnalité de la cellule,
  • améliorer la conductivité des neurones et des muscles,
  • optimiser la circulation sanguine.

L'efficacité d'une méthode est évaluée par un spécialiste. La technique est choisie en tenant compte du stade de la maladie, de l'état de santé général du patient, de la présence de maladies concomitantes.

Traitement chirurgical

Au cours de l'intervention chirurgicale, une incision de 5 cm est pratiquée en bas et à l'extérieur de la partie externe supérieure du grand trochanter fémoral. Leur incision à cet endroit se poursuit dans la direction distale de 2 cm et les fibres de la fesse sont séparées de manière crue parallèlement à la ligne d'incision sur la peau.

Le muscle piriforme est situé sous le bord inférieur du muscle de la fesse moyenne.

Le nerf sciatique est sécrété par le tissu adipeux. Le muscle piriforme est coupé au site d'attachement au grand trochanter et est libéré des adhérences au foramen sciatique. Le nerf sciatique ne doit pas être endommagé. La plaie est suturée en couches. La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale, rachidienne ou locale. Le patient sort de l'hôpital le premier jour après la chirurgie.

Complications possibles

Sous une forme négligée, le syndrome représente un danger pour la vie, sans parler de la douleur qui fait souffrir le patient. La maladie est prolongée, contribue à l'affaiblissement du système immunitaire. La douleur peut se propager à tout le membre, entraînant une parésie musculaire.

Длительное защемление нерва провоцирует его ишемию, что ведет к утрате чувствительности, жжению и ухудшению рефлексов. Le syndrome de Piriformis peut provoquer un processus inflammatoire des organes dans le petit bassin, provoquer une violation de la fonctionnalité du rectum et perturber également le fonctionnement du système urinaire.

L'automédication pour cette pathologie est contre-indiquée. Le traitement des pathologies nerveuses ne peut être effectué que par un médecin. En suivant les recommandations d'un spécialiste, vous pourrez rapidement améliorer votre santé et continuer une vie normale.

Le syndrome de Piriformis, dont les symptômes sont éliminés au bout de deux semaines ou d'un mois, est également éliminé par la pratique de sports. En plus des exercices spéciaux et des traitements médicaux, il est recommandé de se rendre à la piscine, de faire de l'exercice et de faire du vélo. Avant de commencer une activité, vous devez consulter un neurologue.

Regarde la vidéo: Top 3 Self-Treatments for Piriformis Syndrome: A Type of Sciatica (Novembre 2022).

Pin
Send
Share
Send
Send